Conseils Pratiques

Quelles sont les formalités pour se rendre en Israël ?

Pour les ressortissants Français et Belges : le passeport valable 6 mois après la date du retour (aucun visa ni vaccin exigé).  Les 2 aéroports internationaux sont Tel-Aviv Ben Gourion et Eilat-Ovda (près de la mer Rouge). La durée de vol est d’environ 4 heures. Pour toute autre information sur les formalités d’entrée : consulat d’Israël au 01 40 76 55 40 ou 42 ou 43.

Quelle est la meilleure période pour y aller ?

Vous disposez d’environ 10 mois de soleil par an en Israël. Durant les demi-saisons (de septembre à novembre & mars-mai-juin), le temps est ensoleillé sans excès et les offres des voyagistes souvent attractives.

Combien de jours sont nécessaires pour avoir un bon aperçu du pays ?

La superficie d’Israël  est à peu près équivalente à la Bretagne (ou à 3 départements français) ; vous aurez donc l’occasion de rayonner à travers l’ensemble du pays sans perdre de temps dans les transports. Jérusalem est à 1 heure de route de Tel-Aviv, 2 heures de la Galilée et 45 minutes de la Judée-mer Morte… En 10 jours – ou même 1 semaine -, vous en verrez des choses !..

Certains visas et tampons de pays étrangers sur mon passeport posent-ils problème pour entrer en territoire israélien ?

Absolument pas. Il est cependant normal qu’aux passages des frontières, à l’aller comme au retour, les agents de sécurité vous posent différentes questions et ce, pour assurer votre sérénité et tranquillité d’un bout à l’autre de votre voyage.

Si vous souhaitez que le tampon d’entrée en Israël ne figure pas sur votre passeport, vous pouvez le demander à l’entrée du pays.

 

Le passage des frontières est-il facile ?

Avec l’Egypte et la Jordanie : les frontières sont ouvertes dans les deux sens et à plusieurs postes géographiques, permettant des combinés quotidiens. De même avec Bethléem – située en territoire palestinien.

En revanche, il n’est pas possible de se rendre en Syrie ou au Liban directement depuis Israël.

Le réseau routier est-il pratique ?

La plupart des routes sont récentes, modernes et bien signalisées (indications régulières en lettre latine) ; et le réseau d’autobus ou de trains particulièrement intense et pratique. Les taxis collectifs sont aussi disponibles partout et à des prix abordables.

Les hébergements sont-ils variés ?

Bien sûr. Vous disposez d’hôtels traditionnels issus de chaines internationales ou locales mais aussi d’hôtels de charme, hôtels boutique, résidences chalets d’hôtes ou Kibboutz-hôtels (villages associatifs) et formules «Tout Inclus » dans certaines villes comme Eilat-mer Rouge.

Puis-je partir en famille ?

Sur place, les infrastructures d’accueil se prêtent à tous les besoins, familiaux ou plus intimistes.  En Israël, tout le monde trouve son bonheur ! Les passionnés d’Histoire comme les sportifs, les «nightclubbers» comme les «fashionistas», les archéologues, les gastronomes, les hommes et femmes de foi comme les adolescents férus de plaisir estival et sorties nocturnes…

Ma fiancée ne peut pas prendre l’avion pour des raisons de santé. Peut-on se rendre en Israël en bateau ?

Oui. Depuis le nord de l’Italie, à Monfalcone c’est possible – depuis la Grèce également -. La traversée dure environ 5 jours jusqu’à Ashdod ou Haïfa.

Quelle est la monnaie locale ?

Le Nouveau Shekel (1 € = 5 shekels environ). Les cartes bancaires internationales sont acceptées partout et il est possible de retirer de la monnaie israélienne avec votre carte et code secret dans l’ensemble du pays (distributeurs bancaires)

Quelle langue devrais-je utiliser pour bavarder avec les Israéliens ?

Pratiquement tout le monde parle anglais… Le français est utilisé par 25% de la population. Le russe et l’arabe sont aussi très répandus.

L’hébreu (seule langue ressuscitée depuis l’époque biblique !) est la langue nationale d’Israël.

La sécurité est elle assurée sur place – par rapport à ce que diffusent parfois les médias internationaux ?

Tout à fait. Des millions de touristes visitent Israël chaque année…  L’ensemble du pays est très calme, aucun souci n’est à craindre dans le centre d’Israël ni dans aucune région touristique.

Israël est-il un pays religieux, difficile d’accès ?

Le pays est une démocratie parlementaire. La majorité des habitants y sont laïques comme en Europe. Les Juifs représentent environ 76 % des 7,5 millions d’habitants ; les Musulmans 18 % et les Chrétiens 3%. D’autres minorités druzes, bahaïes, ou autres y ont aussi leur place. Si Israël est le pays de la Bible, c’est aussi celui d’une Nation d’immigration issue de plus de 100 pays où la pluralité des mentalités, cultures, coutumes, croyances ou non-croyances tend à la tolérance et au respect.

En quoi la destination  Israël est-elle exclusive par rapport au autres pays de la région ?

Israël, c’est « le petit pays grand comme le monde ! »… qui vous propose sur une superficie très réduite, outre des plages ensoleillées et des déserts fascinants, un fabuleux patrimoine historique, culturel, antique et religieux à nul autre pareil. C’est ici que se manifestent également les prières, les espoirs de millions de citoyens du monde : Jérusalem, la Judée, la Galilée, Tibériade, Massada, Nazareth… Sans oublier des sites exclusifs comme la mer Morte, le point le plus bas du globe… en compétition pour être élue parmi les 7 Nouvelles Merveilles de la Nature :

Blog WebMastered by All in One Webmaster.